Olivier PIALOT

Ingénieur contractuelolivier.pialot

 

 

 

Bio

Ingénieur en Mécanique de formation, Olivier Pialot se spécialise dans les Méthodes de conception de produits innovants (Thèse de Doctorat Génie Industriel – Laboratoire LIPSI-ESTIA et G-SCOP-INPG – « L’approche PST comme outil de rationalisation de la démarche de conception innovante »).

Recherche

Depuis 2010, il travaille comme Ingénieur de Recherche au sein de l’équipe “Ecodesign and Optimization of Systems” du LISMMA (Supmeca) puis du COSMER (Université de Toulon), sur la conception de produits et la rationalisation de l’usage des matériaux. A la suite du Projet MacPMR sur la conception de systèmes remanufacturables, il a monté avec Pr Millet, travaillé et co-piloté le Projet de recherche ANR IDCyclUM (2012-2015) impliquant 5 laboratoires et 2 industriels sur des innovations durables à cycles d’upgrades multiples. Ce programme de recherche avait pour but d’élaborer une méthodologie de conception de systèmes upgradables, une nouvelle sorte de produits « évolutifs » susceptibles de s’adapter progressivement aux futures exigences de l’utilisateur tout en améliorant radicalement la performance environnementale, en réduisant l’obsolescence accélérée des objets. Depuis, il continue de travailler sur l’upgradabilité, au travers des aspects de modularité des systèmes et des business models associés, sur la fin de vie des produits avec un Projet collaboratif sur la conception conjointe Produits – Filières de traitement et sur un nouveau Projet de recherche ANR sur une boîte à outils de créativité pour amener les entreprises à éco-innover, le Projet ALIENNOR (2016-2019).

 

 

pialot-im1 pialot-im2

Dominique Millet

Dominique MilletDirecteur-adjoint du Laboratoire COSMER

Professeur des Universités, section n°60

tél : 04 83 16 66 17

courriel : dominique.millet at univ-tln.fr

 

 

Bio

  • Depuis Sept 2015: Directeur adjoint de SEATECH chargé des Relations industrielles, Directeur adjoint du laboratoire COSMER EA 7398, bénéficiaire de la PEDR/PES depuis 2006.
  • Depuis Sept 2014: Professeur des Universités à SEATECH/Université de Toulon, conduisant aux missions suivantes : Responsable du département IMécaD, membre du CA Seatech.
  • De 2004 à 2014 : Professeur des Universités à SUPMECA Toulon (laboratoire Ingénierie des Structures Mécaniques et Matériaux, EA 2336, à Toulon)
  • 2003 : Habilitation à diriger des recherches, intitulée « Analyse du phénomène d’intégration de nouvelles dimensions en conception pour favoriser une dynamique d’innovation en entreprise : Application à la dimension environnementale », soutenue le 11 mars 2003 à l’Institut National Polytechnique de Grenoble
  • De 1996 à 2004 : Ingénieur de recherche à ENSAM Paris ; coordinateur du DEA de Conception de Produits et Innovation
  • 1995 : Thèse de doctorat en génie industriel, intitulée “Prise en compte de l’environnement en conception : proposition d’une démarche d’aide à la conception permettant de limiter les ponctions et rejets engendrés par un produit sur son cycle de vie”, soutenue le 15 septembre 1995 à l’ENSAM

Recherche

Notre recherche vise à élaborer de nouveaux outils environnementaux (outil d’analyse, outil d’amélioration ou outil d’optimisation) qui permettent d’améliorer les performances environnementales des produits conçus par l’équipe de conception (en terme de matières et énergies consommées et pollutions émises) ainsi que les démarches qui permettent d’ « insérer » ces outils dans les pratiques de conception collectives ; cette recherche se décompose en trois axes :

  1. Méthodes d’analyse et d’optimisation environnementale – Analyse de cycle de vie (Environmental Assessment – Life Cycle Assessment)

  2. Méthodes d’amélioration environnementale : outils de conception favorisant le démontage, le recyclage ou la réutilisation (Design for Recycling, Design for Remanufacturing, Design for Disassembly)

  3. Développement de démarches d’intégration spécifiques des aspects environnementaux en conception.

Direction de Thèses

  • Alexandre Popoff (2014-2017) – Méthode d’éco-optimisation de systèmes mécaniques basée sur une combinaison CSP/QFD/ACV.
  • Myriam Orquera (2015-2018) – co-encadrement avec Sébastien Campocasso (50%), Optimisation environnementale d’un système résultant d’une fabrication additive ; Vers une prise en compte des fonctions « contraintes spécifiques » au plus tôt pour un downsizing
  • Julien Fremiot (2016-2019) – co-encadrement avec Pascale Azou-Briard , Simulateur de performance environnementale pour un système complexe : application à un système de stockage d’énergie thermique de grande capacité

Responsabilités collectives et administratives

  • Président EcoSD
  • Directeur Adjoint Seatech, chargé des relations industrielles
  • Responsable du parcours ImecaD

Enseignement

Seatech

Cédric Anthierens

Cédric Anthierens

Maître de conférences 61e section

tél : 04.83.16.66.18

courriel : cedric.anthierens at univ-tln.fr

 

 

Bio

De formation initiale en Génie Mécanique (Université du Havre et de Besançon), j’ai suivi un DEA en Automatique Industrielle à l’INSA de Lyon qui m’a ouvert les portes d’une poursuite en Thèse de Microrobotique sous la direction de M. BETEMPS au sein du laboratoire d’Automatique Industrielle de l’INSA de Lyon (désormais Laboratoire AMPERE). Après un poste d’ATER en mécanique à l’IUT GMP d’Aix en Provence, j’ai intégré SUPMECA Toulon en qualité de Maître de Conférences en 2000 et ai travaillé en recherche en mécatronique au sein du laboratoire LISMMA (désormais QUARTZ) sur les thèmes de la conception d’interfaces sensorimotrices pour la réalité virtuelle (co-encadrement à 50% d’une thèse) et de domotique pour la gestion de l’énergie dans les bâtiments tertiaires (co-encadrement à 50% de 2 thèses).

A l’initiative de la création en 2002 d’un parcours de dernière d’école d’ingénieurs en Robotique et Systèmes Mécatroniques pour les étudiants de l’ISEN et de SUPMECA Toulon, j’ai assuré la responsabilité de cette formation jusqu’à l’avènement de SEATECH (fusion de SUPMECA TOULON et de l’ISITV) et la disparition de SUPMECA Toulon (2016).

Les projets mécatroniques en grands groupes que j’ai encadrés dans le cadre de cette option ont alimenté des projets de recherche comme la gestion de l’éclairement d’un open-space par stores vénitiens automatiques, la conception d’un mini ROV sous-marin (Babysub), ainsi que la création d’un robot voilier autonome (MARIUS).

Recherche

Investi dès sa première heure dans le laboratoire COSMER, je travaille désormais dans l’axe de robotique et plus spécifiquement sur les projets suivants :

  • Guide de navigation sensoriel pour kayakiste non-voyant,
  • Conception d’enrouleur de câbles intelligents pour ROV sous-marins,
  • Etude de la stabilité réflexe de robot bipède.

Encadrement

  • Stage de fin d’études d’école d’Ingénieur de Carthage (Mai/Aout 2016) – Programmation du BlueROV via carte MyRIO de National Instrument.
  • Projet de fin d’études SEATECH (4 étudiants – Oct 2016 / Fev 2017) – Enrouleur de câble intelligent pour ROV sous-marin.

Rayonnement scientifique

  • Membre du Club EEA.
  • Membre des GdR MACS et Robotique.

Responsabilités collectives

  • Responsable des séminaires COSMER.
  • Membre du Conseil de l’Ecole SEATECH.

Enseignement

J’enseigne en mécanique, automatique, robotique, mécatronique à SEATECH dans les 3 années de la formation initiale d’Ingénieur de l’Université de Toulon (Tronc Commun et parcours IMecaD et SYSMER).

Thierry SORIANO

Professeur des Universités soriano

mail : thierry.soriano@univ-tln.fr

téléphone :

 

Bio

Après avoir été enseignant à SUPMECA Toulon, je suis maintenant affecté à SEATECH, école d’ingénieur de l’université de Toulon qui a regroupé les écoles d’ingénieurs toulonnaises SUPMECA et ISITV en Septembre 2014.

Recherche

Depuis le début de mon activité de recherche je me suis intéressé à l’ingénierie des systèmes industriels,  d’abord de production puis plus récemment mécatroniques. J’ai abordé ce domaine de l’ingénierie sous deux aspects: l’aspect modèles de  et l’aspect méthodologique.  Les applications actuelles couvrent les systèmes autonomes terrestres et marins .

Direction de Thèses

  • Adrien GOELLER (2015- ~), 50% – co-encadrement avec J.L. DION
  • Amir GUIZANI (soutenue le 11 Janvier 2016), 30% – co-encadrement avec Jean Yves CHOLEY et Mohammed HADDAR
  • Thibaut Hugues  GALLOIS (soutenue le 3 Décembre 2015), 50% – co-encadrement avec Jean BRAC
  • Aude  WARNIEZ (soutenue le 12 Mai 2015), 50% – co-encadrement avec Olivia PENAS
  • Manel ZERELLI (soutenue le 31 Mars 2014), 100%

Responsabilités collectives et administratives

Je suis responsable de la création et de la supervision  du parcours « Systèmes mécatroniques et robotique SYSMER ».

 

Partenaires / Réseaux

Partenaires industriels

Réseaux


Par ailleurs, des échanges sont actuellement en cours avec l’INRIA et l’Ifremer afin de mettre en place des coopérations.

Mathieu RICHIER

Maître de conférences 60ième section   mathieu

tel : 04.83.16.66.21
mail : mathieu.richier@univ-tln.fr

Bio

J’ai été diplômé de l’Ecole Nationale Supérieure d’Ingénieur de Limoges en 2005 au sein de la filière mécatronique. Mon stage de fin d’études à été effectué à l’IRSTEA de Clermont-Ferrand sur la stabilité des véhicules en milieu tout-terrain. Par la suite, j’ai soutenu ma thèse en décembre 2013 sur Conception de dispositifs actifs de maintien de stabilité pour les véhicules évoluant en milieux naturels. Ce projet, qui a été financièrement soutenu par la MSA (Mutuelle Sociale Agricole, a été réalisé sous la direction de Christophe DEBAIN et l’encadrement de Roland LENAIN. J’ai par la suite intégré en 2014 l’université de Toulon en qualité de Maître de Conférence.

Recherche

 

Mes travaux de recherches se concentrent autour du développement d’observateurs pour la mise à jour de paramètres qui peuvent être amenés à varier ou l’estimation de variables qui ne sont pas accessibles par l’utilisation d’un capteur. Ces observateurs sont mis en place autour d’une modélisation dynamique adaptée à l’application. Cela consiste par exemple à l’estimation des conditions d’adhérence d’un véhicule évoluant en milieu tout-terrain afin de prédire plus justement les risques d’instabilités (renversement, tête-à-queue, etc) et donc le développement par la suite de commande prédictive pour assurer la stabilité du véhicule en question.

Dans le cadre de la robotique sous-marine, les différents axes de recherches se focalisent sur les objectifs suivants :

  • Une modélisation analytique hydrodynamique robustes  des véhicules sous-marins
  • La mise en place d’algorithmes d’observation pour l’estimation des paramètres hydrodynamiques, forces et/ou direction du courant.
  • Le développement de système mécatronique pour la stabilité des véhicules évoluant dans la zone de surf (conception mécanique et algorithmes de  commande)

Encadrement de thèse

  • Nicolas Gartner, depuis novembre 2016 (sous la direction de Vincent Hugel)

Enseignement

Département GMP, Génie Mécanique et Productique et GIM, Génie Industriel et Maintenance

  • mécanique statique (GIM),
  • mécanique des fluides (GIM)
  • introduction à la robotique industrielle (GMP)

Ecole d’ingénieur SEATECH

  • 2ième année : Cours sur la dynamique du véhicule (Performances et comportement dynamiques, modélisation pneumatique, modélisation analytiques, conception chassis, etc.)
  • 3ième année : Cours introductif à la stabilité de Lyapunov appliqué au suivi de trajectoire d’une voiture

Charge administrative

Je suis responsable du recrutement des nouveaux étudiants au département GIM (plateforme POST-BAC)

Sébastien CAMPOCASSO

silhouette-profil

Maître de conférences

bureaux : GM-111 & M-130
tel : 04.94.14.23.60 / 04.83.16.66.30
mail : sebastien.campocasso ‘at’ univ-tln.fr
page personnelle : cv.archives-ouvertes.fr/sebastien-campocasso

Bio

Ancien élève de l’ENS Cachan (B3) et docteur de l’ENSAM en « Génie Mécanique – Procédés de fabrication », je suis actuellement maître de conférences (CNU 60) à l’Université de Toulon. Impliqué au niveau international au sein du CIRP (Research Affiliate depuis 2014), je participe également aux réseaux nationaux tels que Manufacturing’21 et le GIS S-mart (ex AIP-Primeca).

Après plus de cinq années de recherches au LaBoMaP (ENSAM de Cluny) portant sur l’analyse expérimentale et la modélisation de la coupe des métaux, mon intégration au sein du laboratoire COSMER en septembre 2015 s’est accompagnée d’un changement de thématique de recherche.

Recherche

Mes travaux actuels portent sur le développement de méthodes de conception et de planification de trajectoires pour la fabrication additive. Cette thématique s’appuie sur les moyens de la plateforme MAQ3D de l’école d’ingénieurs SeaTech et constitue un axe fédérateur pour le laboratoire COSMER.

Encadrement de thèses

  • Maxime Chalvin (septembre 2017-), 70% – Sous la direction de Vincent Hugel
  • Myriam Orquera (septembre 2015-), 50% – Sous la direction de Dominique Millet

Encadrement de masters

  • Maxime Chalvin (avril-juillet 2017), 100%

Responsabilités collectives et administratives

  • Représentant COSMER au Pôle thématique MEDD (Mer, Environnement, Développement Durable) de l’Université de Toulon depuis septembre 2016

Rayonnement scientifique

  • CIRP Research Affiliate depuis août 2014
  • Correspondant local S-mart (ex AIP-Primeca) et Manufacturing’21 depuis janvier 2017
  • Correspondant en région PACA du GIS S-mart auprès de l’association TEAM Henri Fabre
  • Reviewer pour The International Journal of Advanced Manufacturing Technology
  • Membre du comité scientifique de la conférence internationale 16th CIRP CMMO 2017
  • Membre du comité scientifique de la conférence nationale MUGV & Manufacturing’21 2018

Enseignement

J’enseigne principalement au département GMP de l’IUT de Toulon les matières suivantes : fabrication mécanique (~60%), informatique (~20%), métrologie/contrôles non destructifs (~20%), ainsi qu’en encadrement de projets. J’interviens également dans les parcours IMecaD (conception mécanique) et MDE (matériaux) de SeaTech, ainsi qu’en licence professionnelle CAPPI.

Publications et communications récentes

  • M. Orquera*, S. Campocasso, D. Millet. Design for Additive Manufacturing Method for a Mechanical System Downsizing. 27th CIRP Design Conference, May 10-12, Cranfield (UK). Procedia CIRP, Vol. 60, pp. 223-228, 2017
  • S. Campocasso*, V. Hugel, B. Vayre. Génération de trajectoires pour la fabrication additive par dépôt de fil robotisé multi-axes – Application à une tubulure torique (5 p.). 15ème Colloque national AIP-Primeca, 12-14 Avril, La Plagne (France), 2017

Liste complète : cv.archives-ouvertes.fr/sebastien-campocasso

Claire DUNE

Maître de conférences 61e section   Claire.Dune

tel : 04.83.36.63.81
mail : claire.dune@univ-tln.fr

Bio

J’ai été diplômée de l’Ecole Nationale Supérieure de Physique de Strasbourg, mention automatique et vision par ordinateur, en 2005. J’ai obtenu mon DEA en photonique, image et cybernétique la même année. J’ai effectué mon stage de fin d’études à l’Intelligent System Laboratory de SIEMENS, à Munich sur le développement d’un système de vision active pour la reconnaissance d’objet en robotique de service. En 2009, j’ai soutenu ma thèse sur un outil de saisie d’objets pour la robotique d’assistance, sous la direction d’Eric Marchand, Professeur à l’Université de Rennes 1 et en collaboration avec les équipes du CEA LIST. J’ai ensuite été post-doctorante dans l’équipe CNRS Joint Robotic Laboratory à l’AIST, Tsukuba Japon (Japan Society for Promotion of Science). Ma recherche portait sur l’asservissement visuel de la marche d’un robot humanoïde.

Recherche

Depuis 2010, je suis Maître de Conférences à l’Université du Sud-Toulon Var. Entre 2010 et 2014, j’ai travaillé sur le projet transverse INRIA Personnaly Assisted Living (PAL) en association avec le laboratoire de biomécanique HANDIBIO et l’équipe HEPHAISTOS de l’INRIA de Sophia Antipolis. L’objectif était de développé un outil d’analyse de la marche intégré à un déambulateur.

En janvier 2015, j’ai intégré le laboratoire COSMER ou ma recherche se concentre sur la commande référencée capteur pour la robotique sous-marine.

Ma thématique de recherche est la commande référencée capteur pour la robotique.

Le développement de l’autonomie robotique en milieu réel nécessite de doter les systèmes de moyens de perception et d’analyse pour leur permettre de corriger dynamiquement les erreurs dans leur modélisation interne et de réagir de manière adéquate et dynamiques aux modifications de leur environnement, modélisation externe.

Encadrements de thèse

  • Matheus Laranjeira Moreira, depuis janvier 2016 (sous la direction de Vincent Hugel)

Responsabilités collectives

  • Membre du Conseil de Département Métiers du Multimédia et de l’INternet de l’IUT de Toulon (2013-2016 puis 2016-2019)
  • Membre de la Commission de la Formation et de la Vie Universitaire de l’Université de Toulon(2015-2019)
  • Membre du Conseil Académique de l’Université de Toulon (2015-2019)
  • Membre du Conseil Académique Restreint de l’Université de Toulon(2015-2019)
  • Responsable de la communication numérique pour le laboratoire COSMER

Enseignement

Département IUT Métiers du Multimédia et de l’Internet

Je suis maître de conférences à l’IUT, au département MMI. J’y enseigne

  • La programmation web (php, mysql, javascript),
  • La programmation orientée objet (concepts de base)
  • Le traitement de l’image,
  • La numérisation.

Ecole d’ingénieur SEATECH

  • module de simulation robotique

Ecole Doctorale

J’enseigne des modules de méthodologie

  • Initiation à LaTeX pour la rédaction scientifique
  • Projets collaboratifs : Suivi de version sous git
  • Création d’un site web recherche (bases HTML/CSS, mise en oeuvre d’un CMS)

Charge administrative

Je suis responsable pédagogique pour la formation MMI par alternance.