Juliette DRUPT

 

Doctorante

Mail : juliette-drupt (at) etud.univ-tln.fr
LinkedIn : https://www.linkedin.com/in/juliette-drupt-3a7051159/

Bio

Après un diplôme d’Ingénieure Civile des Mines de Saint-Etienne et une année de spécialisation en robotique à l’ENSTA Paris, je commence un doctorat à l’Université de Toulon dans le domaine de la robotique sous-marine.

Recherche

Sujet de thèse : 

Directeur de thèse : Vincent HUGEL
Co-Encadrante : Claire DUNE
Co-Encadrant : Andrew COMPORT

L’exploration des fonds sous-marins en eaux peu profondes peu se faire à l’aide de robots sous-marins, dont font partis les ROVs (« Remotely Operated Vehicules »), qui sont ainsi des robots téléopérés. Afin de pouvoir communiquer ou être alimentés en énergie, les ROV ont pour particularité de devoir être connectés par un câble – ou ombilical – à leur station de contrôle située en surface. Si ce câble est passif, il peut perturber la mobilité du ROV à cause de sa trainée, d’effets mécaniques indésirables sur le robot, ou encore en se coinçant dans l’environnement marin, ou en s’emmêlant.

L’objectif de cette thèse est de contribuer à la gestion des ombilicaux sous-marins en mettant au point un système d’ombilical intelligent pouvant non seulement limiter ses effets indésirables sur la navigation du ROV, mais également d’en faire un système actif, permettant l’implémentation de nouvelles stratégies de pilotage.

L’application ciblée concerne un ombilical reliant un ROV à un véhicule de surface, dans le cadre d’une mission d’observation et de mesures à proximité de la côte. Le système complet pourra être sujet aux courants mains, et devra opérer dans un environnement de profondeur variable, possiblement contraint par la topographie sous-marine, la faune, la flore…

L’impact de l’environnement marin sera également pris en compte pour la conception du système.

 

Enseignement

Vacations UFR Science :

  • 2020-2021 : 24 h de travaux pratiques de Python L1