Cosmer aux Journées Nationales du GdR Robotique 2018

Mathieu Richier représentera la laboratoire COSMER lors des Journées Nationales du GdR Robotique se tiendront à Paris les 21 et 22 Novembre 2018 au siège du CNRS, 3 rue Michel-Ange – 75794 Paris. Ces Journées sont organisées tous les deux ans alternativement avec les JNRR. Cette année 9 keynotes sont invités pour nous présenter une vision large des activités de recherche en robotique. les responsables des groupes de travail feront également une présentation technique dans chacun des domaines incluant des perspectives scientfiques. 

 

29.11.2018 Séminaire Quoi de neuf en robotique sous marine à IROS 2018 ? – Nicolas Gartner, Matheus Laranjeira et Claire Dune

A notre retour de la conférence IROS 2018 qui s’est tenue à Madrid, nous vous présenterons les tendances en robotique avec un focus  sur les articles en robotique sous marine : quels sont les systèmes utilisés, quels sont les enveloppes sensorielles, quelles sont les modèles utilisés et les techniques de controle mises en jeu, pour quelles applications ? Nous nous interesserons en particulier au thèmatiques connexes aux axes de recherche du laboratoire cosmer : 

  • Modélisation et commande des systèmes téléopérés et de leur ombilical,
  • Modélisation de l’environnement sous marin et des interface eau-solide. Estimation des paramètres dynamiques des systèmes,
  • Conception méchatronique innovante
  • Flottilles de robots.

Retrouvez nous le jeudi 29 novembre à 14h00 en salle M.141.

13.09.2018 présentation du stage de Master 2 de Gabriel Calistri

Le prochain séminaire du labo COSMER aura lieu ce jeudi 13 septembre à 14h en salle M141. A cette occasion, Gabriel Calistri nous présentera ces travaux menés lors de son stage sur le thème détaillé en dessous.

Fusion de données multi-capteurs pour l’inspection de conduites semi-immergées et pour la localisation du véhicule
 
L’inspection des canalisations est un enjeu majeur dans la sécurité des réseaux parcourant les sous-sols des grandes agglomérations. Il est parfois possible d’envoyer des agents inspecter localement les conduites en passant par les bouches d’accès. Mais la distance à parcourir en présence de gaz nocifs ou de crues imprévisibles rendent l’environnement hostile.
 
La société CISCREA conçoit des robots d’inspection des conduites (canalisations…) filoguidés qui captent des données sur des distances de plusieurs km. Ces robots sont passifs, flottent à la surface de l’eau et sont portés par le courant. Le câble les retient. Les opérateurs reçoivent des retours des capteurs qui leur suffisent à détecter des usures, de la sédimentation en excès ou encore des affaissements de conduites. Cependant, il est très difficile de localiser précisément ces anomalies dans un plan général de la conduite.
 
L’objectif de ce projet est d’utiliser les données acquises par les capteurs embarqués sur le robot d’inspection (camera, laser, centrale d’attitude, etc.…), les efforts appliqués sur le câble, la longueur du câble et les données SIG disponibles pour repositionner sur une carte les anomalies détectées par les opérateurs. L’enjeu majeur consiste par conséquent à estimer la position du robot avec une certaine précision au moment où il détecte des anomalies. Nous présenterons la modélisation et les résultats obtenus en fusionnant les informations de la longueur de câble déroulée et de la centrale inertielle.