06.2018 Recette du mini-ROV Coral

 

Le projet CORAL « Constructive Offshore Robotics ALliance » a pour objectif le développement d’un robot sous-marin autonome AUV (Autonomous Underwater Vehicle) hauturier profond pour l’exploration et l’inspection des fonds marins jusqu’à 6000m. Cet objectif s’inscrit dans le renouvellement des capacités de la TGIR Flotte Océanographique Française FOF permettant de répondre aux demandes scientifiques et sociétales.

Le projet est financé sur une durée de cinq ans dans le cadre du CPER (Contrat de Plan Etat-Region) par l’Ifremer, par la région PACA et par le programme FEDER  (Fonds Européen de Développement Régional). Le montant total d’investissement est de 5 280 M€.

Un des volets de ce projet, mené par l’Ifremer et l’Université de Toulon (au travers du laboratoire COSMER), prévoit la mise en place d’un atelier de robotique sous-marine qui sera destiné aux activités pédagogiques et de recherche. Il servira de support aux formations de l’Université de Toulon et aux doctorants et chercheurs des deux partenaires.

Dans le cadre de ce volet, l’Ifremer a sélectionné Subsea Tech pour développer un mini-ROV modulaire équipé de divers capteurs (Sonars, DVL, système de positionnement acoustique) qui servira de support pédagogique à l’atelier de robotique sous-marine. La solution proposée a été conçue sur la base du mini-ROV Guardian, fabriqué par Subsea Tech depuis une dizaine d’années et vendu dans le monde entier. Afin de répondre au cahier des charges, la structure du Guardian a été revue et adaptée pour offrir une capacité de charge utile plus importante que le modèle standard.

Par ailleurs, Subsea Tech a mis en place une architecture plus intuitive du logiciel (API) utilisant le système d’exploitation ROS et comprenant ainsi une « boite à outils »  qui permettra aux étudiants de développer des fonctionnalités complémentaires : suivi de trajectoire, navigation/positionnement dynamique, traitement d’image sonar, évitement d’obstacle, etc.

Source de l’article : Site internet Entreprise SubSeaTech https://www.subsea-tech.com/mini-rov-multicapteurs-cosmer/?lang=fr

1er Workshop ROBOT PACA

 
 

ROBOT PACA 2018

1ère rencontre Robotique dans la région PACA 

25-26 juin 2018, Inria Sophia Antipolis

http://www.i3s.unice.fr/robotpaca2018/

Contact: robotpaca2018@i3s.unice.fr

 

Le laboratoire COSMER et l’Université de Toulon s’associent aux acteurs académiques de la région PACA, (Inria, CNRS, Eurecom, UCA et Université de Nice), pour organiser le premier Workshop ROBOT PACA 2018.

 
Cette rencontre s’inscrit dans une initiative globale de structuration de l’activité robotique en région PACA pour en améliorer la visibilité externe, favoriser les collaborations locales industriels/académiques/utilisateurs, mieux faire connaître les ressources qui peuvent appuyer ces collaborations, permettre de mutualiser les moyens, éventuellement identifier des domaines et sujets qui sont porteurs dans la région (sans restreindre pour autant l’activité sur d’autres axes) et possiblement permettre la mise en place d’une filière éducation en robotique.
 
Un objectif de ce premier workshop est de dresser un état des lieux de l’activité en robotique sur la région PACA que ce soit du point de vue de l’expertise académique, de l’offre industrielle ou des besoins des utilisateurs finaux. En d’autres termes il s’agit de répondre aux questions : qui fait quoi ? comment ? dans quel domaine ? qui a besoin de quoi ? Pour cela il est prévu des présentations très courtes alternées avec des temps de discussions libres dans le but de dégager des groupes de discussions et/ou de compétences.
 
Dans une deuxième étape seront présentés différents outils qui pourraient être utiles à cette structuration comme les clusters robotiques, l’action des centres de références UCA, les initiatives institutionnelles régionales, etc.. avec comme objectif d’identifier la nature et le fonctionnement d’une structure légère qui permettrait à terme de se rapprocher des objectifs définis dans l’introduction.

18.06.2018 Visite du Collège Pagnol

Lundi 18 juin, nous avons reçu les élèves de 4e du Collège Pagnol lors de leur visite à l’Université. Au programme de la journée, des expérimentations au laboratoire de chimie, l’étude de la formation et de la propagation des vagues, l’étude d’un pendule et la création d’une chorégraphie avec le robot NAO. 

 

07.06.2018 Matheus au lycée Jean Moulin de Draguignan

Au fil de leur contrat doctoral, les boursiers Région PACA vont à la rencontre des élèves du secondaire pour mener des actions de vulgarisation et de découverte de la recherche. Le 7 juin dernier, Matheus a profité des derniers jours de classe pour présenter un exposé sur ses travaux de thèse aux élèves de seconde du Lycée Jean Moulin de Draguignan. 

 

Cette année, le lycée Jean Moulin a proposé à une groupe d’élèves de seconde une option « plongée ». Durant l’année, sous la houlette de leur enseignant référent, Christophe TERRAS, ils ont passé leur niveau 1 de plongée et tous leurs enseignements ont gravité autour du thème du milieu sous-marin. L’année prochaine, nous souhaitons renforcer nos échanger en les invitant à leur tour à l’Université de TOULON pour qu’ils y découvrent les formations et la recherche en lien avec l’axe mer.

 

05.06.2018 Séminaire-conférence HyperWorks

Pour rappel, vous êtes cordialement invité au séminaire-conférence sur les
 fonctionnalités de la suite HyperWorks de la société Altair le
Demain mardi 5 juin 2018 de 9h à 11h à l’amphi du bâtiment M.
 
La suite HyperWorks contient un préprocesseur de dimensionnement en éléments finis permettant de dimensionner des pièces sous sollicitations mécanique, thermique, et autres. Meca flu, Multi corps, calcul en crash, optimisation topologique… les applications sont très nombreuses. Si vous souhaitez obtenir une précision supplémentaire sur un logiciel particulier, n’hésitez pas à m’en faire part 
 
L’université possède une licence multipostes, qui permettra d’utiliser le logiciel par un nombre illimité d’étudiants en même temps pendant 5 ans.
 
Durant cette période, étudiants, enseignant et chercheurs peuvent télécharger et utiliser tous les modules de cette suite à des fins pédagogique et/ou de recherche académique.
 
L’inscription des enseignants et chercheurs universitaires est gratuite :
– à l’ensemble des manifestations techniques et scientifiques organisées par Altair (journées thématiques, conférences, présentation de produits, salons, …)
– aux sessions de formations professionnelle organisées dans les locaux d’Altair.

2018.06.02 Séminaire : Utilisation d’une méthode de calcul lagrangienne pour l’évaluation de paramètres hydrodynamiques.

Le prochain séminaire COSMER se déroulera le vendredi 8 juin 2018 à 10h en salle M141.

Niels Montanari (Centroid Labs) et Nicolas Gartner (Labo COSMER) nous présenterons leurs travaux sur l’utilisation d’une méthode de calcul lagrangienne pour l’évaluation de paramètres hydrodynamiques.

 
Développer et tester des algorithmes de commande pour les robots sous-marins nécessite au préalable d’évaluer des paramètres qui décrivent les capacités du robot à se mouvoir dans l’eau. Ces paramètres, que l’on nomme paramètres hydrodynamiques, sont inhérents à la forme des robots. Pour les déterminer, plusieurs méthodes sont possibles : réaliser des essais en bassins ou effectuer des calculs de dynamiques des fluides. A travers la thèse de Nicolas Gartner, le laboratoire COSMER a développé une collaboration avec une entreprise spécialisée dans le domaine des calculs de dynamique des fluides : Centroid Labs. La collaboration porte sur le développement d’une méthode de simulation efficace et réaliste, qui à terme pourrait permettre une évaluation temps réel des paramètres hydrodynamiques.
 
Niels Montanari (Centroid Labs) présentera :
  • L’entreprise Centroid Labs (équipe, projets et collaborations en cours)
  • Le logiciel développé par Centroid Labs, qui se nomme Neutrino (fonctionnalités, interface utilisateurs)
  • Une introduction à la méthode utilisée pour la simulation (Incompressible Smoothed Particle Hydrodynamics)
Enfin nous présenterons conjointement les points sur lesquels nous collaborons actuellement :
  • Implémentation de nouvelles méthodes pour l’interface fluide-solide dans Neutrino
  • Expérimentations / cas d’étude choisis