Projet CORAL

  Le projet CORAL « Constructive Offshore Robotics ALliance » a pour objectif le développement d’un robot sous-marin autonome AUV (Autonomous Underwater Vehicle) hauturier profond pour l’exploration et l’inspection des fonds marins jusqu’à 6000m. Cet objectif Lire la suite →

1er Workshop ROBOT PACA

 
 

ROBOT PACA 2018

1ère rencontre Robotique dans la région PACA 

25-26 juin 2018, Inria Sophia Antipolis

http://www.i3s.unice.fr/robotpaca2018/

Contact: robotpaca2018@i3s.unice.fr

 

Le laboratoire COSMER et l’Université de Toulon s’associent aux acteurs académiques de la région PACA, (Inria, CNRS, Eurecom, UCA et Université de Nice), pour organiser le premier Workshop ROBOT PACA 2018.

 
Cette rencontre s’inscrit dans une initiative globale de structuration de l’activité robotique en région PACA pour en améliorer la visibilité externe, favoriser les collaborations locales industriels/académiques/utilisateurs, mieux faire connaître les ressources qui peuvent appuyer ces collaborations, permettre de mutualiser les moyens, éventuellement identifier des domaines et sujets qui sont porteurs dans la région (sans restreindre pour autant l’activité sur d’autres axes) et possiblement permettre la mise en place d’une filière éducation en robotique.
 
Un objectif de ce premier workshop est de dresser un état des lieux de l’activité en robotique sur la région PACA que ce soit du point de vue de l’expertise académique, de l’offre industrielle ou des besoins des utilisateurs finaux. En d’autres termes il s’agit de répondre aux questions : qui fait quoi ? comment ? dans quel domaine ? qui a besoin de quoi ? Pour cela il est prévu des présentations très courtes alternées avec des temps de discussions libres dans le but de dégager des groupes de discussions et/ou de compétences.
 
Dans une deuxième étape seront présentés différents outils qui pourraient être utiles à cette structuration comme les clusters robotiques, l’action des centres de références UCA, les initiatives institutionnelles régionales, etc.. avec comme objectif d’identifier la nature et le fonctionnement d’une structure légère qui permettrait à terme de se rapprocher des objectifs définis dans l’introduction.

05.06.2018 Séminaire-conférence HyperWorks

Pour rappel, vous êtes cordialement invité au séminaire-conférence sur les
 fonctionnalités de la suite HyperWorks de la société Altair le
Demain mardi 5 juin 2018 de 9h à 11h à l’amphi du bâtiment M.
 
La suite HyperWorks contient un préprocesseur de dimensionnement en éléments finis permettant de dimensionner des pièces sous sollicitations mécanique, thermique, et autres. Meca flu, Multi corps, calcul en crash, optimisation topologique… les applications sont très nombreuses. Si vous souhaitez obtenir une précision supplémentaire sur un logiciel particulier, n’hésitez pas à m’en faire part 
 
L’université possède une licence multipostes, qui permettra d’utiliser le logiciel par un nombre illimité d’étudiants en même temps pendant 5 ans.
 
Durant cette période, étudiants, enseignant et chercheurs peuvent télécharger et utiliser tous les modules de cette suite à des fins pédagogique et/ou de recherche académique.
 
L’inscription des enseignants et chercheurs universitaires est gratuite :
– à l’ensemble des manifestations techniques et scientifiques organisées par Altair (journées thématiques, conférences, présentation de produits, salons, …)
– aux sessions de formations professionnelle organisées dans les locaux d’Altair.

Le prochain séminaire COSMER qui se tiendra demain à 14h en salle M210 au cours duquel Anh nous présentera le début de ses travaux de thèse sur la « Coordination de Lire la suite →

29.03.2018 séminaire Ornella TORTORICI

Le prochain séminaire aura lieu Jeudi 29 mars 2018 en salle M210 à 13h30. Ornella Tortorici, doctorante en première année au laboratoire COSMER présentera ses travaux de thèse portant sur le sujet « conception et pilotage synchronisés d’ombilicaux actionnés communicants : application à l’interconnexion de robots marins et sous-marins ».

Résumé :

Lors de missions sous-marines, le ROV (très largement utilisé) est piloté et/ou alimenté via un câble ombilical qui le relie à une base intermédiaire immergée pour les grandes profondeurs ou à une unité de pilotage à la surface de l’eau ou sur terre. La présence de ce câble offre certains avantages pour la communication et l’alimentation énergétique (temps, fiabilité, discrétion des signaux…) mais engendre également quelques inconvénients limitant la progression et la manœuvrabilité du ROV tout en multipliant les risques d’incidents relatifs aux nœuds, torsades et accroches potentiels sur l’environnement marin.

Les travaux présentés ici s’inscrivent dans la problématique de gestion d’ombilical actif entre un ROV et un drone de surface pour des missions proches du littoral (profondeur inférieure à 20 m). Dans cet environnement, nous considérons les phénomènes de courant marin, de vague et de vent comme perturbations possibles lors d’une mission d’observation du ROV sur une zone précise.

Le cas d’étude présenté s’appuie sur un système robotique composé de 3 organes distincts que sont le ROV (type BlueROV, autonome en énergie), l’ombilical et le drone de surface (type Catarob de SubSeatech). La conception innovante de ce système et le pilotage distribué sur le drone et le ROV devraient permettre non seulement de réduire l’impact des perturbations dues au câble mais également de tirer profit de la présence de celui-ci selon les objectifs suivants :

  • Minimiser l’énergie consommée au cours de la mission.
  • Améliorer la localisation du ROV.
  • Réduire les efforts parasites sur le ROV.

Cette présentation abordera tout d’abord la problématique générale de la gestion de l’ombilical, les contributions escomptées selon les différents objectifs listés et plus spécifiquement la caractérisation de l’ombilical avec les travaux en cours.

22.06.2017 Séminaire Nicolas Gartner

Le prochain séminaire COSMER se tiendra jeudi 22 juin de 13h30 à 15h30 en salle M141. A cette occasion, Nicolas Gartner présentera ses travaux de thèse sur « Métrique de performance pour l’évaluation de missions de véhicules sous-marins reconfigurables en zone de surf ».

Résumé : 

La zone de surf est un milieu très perturbé dans lequel la navigation des véhicules sous-marins est difficile. Pour évaluer leur performance, il est nécessaire de créer un environnement de simulation adapté à la zone de surf, c’est à dire un environnement capable de prendre en compte la dynamique des véhicules mais aussi la dynamique de l’eau. Une méthode de modélisation de l’environnement marin, qui utilise le principe Smoothed Particle Hydrodynamics (SPH) sera présentée à travers les API* Nvidia PhysX et Nvidia FleX. Une concordance entre réalité et simulation sera étudiée, ainsi que l’intérêt d’utiliser les API développée par Nvidia.
 
API : Application Programming Interface